Elisa Bligny et son fils Amé sont nos invités cette semaine, pour le livre "Mon ado change de genre".

En fait, vous savez quoi ? Je suis en colère, cette fois. Qu’est-ce qu’on a, qu’est-ce qui va pas, qu’est-ce qui fait qu’on accepte pas, ce qui sort du lot, des cases, de la route, et qu’est-ce qui fait que coûte que coûte, on veut tout faire rentrer dans le rang, d’un monde qui serait noir ou blanc. 

Quoi, on serait donc si fragiles, qu’on ne pourrait pas supporter la différence ou la nuance, un peu de marginalité ? Il faut croire que ça appuie pile sur nos seules insécurités, faut croire qu’ça vient interroger ce qu’on préfèrerait ignorer : nos doutes, nos "comment", nos "pourquoi", on les fait taire, on marche tout droit. 

Enferme le cœur, bouche nos oreilles, nos certitudes, une cécité, on est des humains à moitié, quand on est infoutus de chercher, quand on est persuadés qu’on sait. Abrutis et arc-boutés sur cette idiote normalité. Ouh là c’est vrai, je suis énervée...

L'équipe
Thèmes associés