C'était il y a deux ans. Aujourd'hui qu'est-ce qui a changé ? Nos représentations du viol ont-elles bougées ?

#MeToo, deux ans après
#MeToo, deux ans après © Getty / Towfiqu Photography

C’est l’histoire d’un grand méchant loup, qu’avait les crocs, ça le rendait fou. De la chair fraîche, cherchait partout, surtout dehors, quand il faisait noir. Dans les parkings et dans les gares, on savait, qu’il rôdait le soir, chassait pour pouvoir se nourrir, chez lui c’était ça ou mourir. Après tout c’est bien naturel, qu’est-ce que tu foutais là ma belle ? Tu étais seule, il faisait nuit, et en plus tu étais jolie. D’ailleurs tu ne t’en cachais pas : tu les as montré tes gambettes, mais où avais-tu donc la tête ? Cette jupe faisait de toi une proie. Tu le savais, allons, allons, toi t’aurais du faire attention. Le loup, lui, avait ses pulsions. Irrépressibles, incontrôlées, tu n’aurais pas du le tenter, ah non fallait pas jouer à ça… 

Alors il a fondu sur toi, t’as attrapée, t’as mise plus bas que terre, alors il t’a frappée, de coups ma belle, il t’a rouée. Mais moi je sais pas s’il t’a violée. Il paraît que t’as pas bougé. Et si ça se trouve t’as pas crié. Alors peut-être que t’as aimé. On sait comment vous êtes vous autres, faites les mijaurées, tête haute. Vous dites non, vous pensez oui. En vrai, vous en avez envie. Folles du cul un peu mythomanes, kamikazes et mêmes pyromanes, ça va pas d’aller allumer, un grand méchant loup affamé ? Pas la peine d’aller pleurnicher, au fond vous l’avez bien cherché… 

Sèche-moi cette larme, et mouche toi le nez, ferme ta bouche, fais le dos rond, si t’as peur reste à la maison… Empêcheuse de violer en rond, surtout ne pose aucune question. Laisse-nous nous raconter l’histoire, du loup garou et de la gare. On est tranquille, on est peinard, ça évite de se demander, d’où vient ce permis de violer. Entre le fromage et la poire, on se dira que t’as déconné, et c’est pour ça que c’est arrivé.

Avec :

Emmanuelle Piet, médecin directrice du centre MFPF 93 et présidente du collectif féministe contre le viol qui anime la permanence téléphonique Viols Femmes Informations, toujours disponible au 0 8000 59 59 5.

Et par téléphone, avec Véronique Le Goaziou, sociologue, chercheuse associée au CNRS. Vous pouvez retrouver son dernier livre Viol. Que fait la justice ? publié aux Presses de Sciences Po le 7 Mars 2019.

Comme tous les vendredis en deuxième partie, place à l’actualité du genre et des sexualités. Pour en débattre, nous serons avec nos observateurs du jour :

Laelia Véron, enseignante chercheuse en stylistique et langue française à l'Université d'Orléans. A retrouver en librairie pour la parution de son livre « Le français est à nous » co-écrit avec Marie Candea aux éditions La Découverte. Ainsi qu’aux micros de Binge Audio pour la création du podcast sur la langue française « Parler comme jamais », à retrouver une fois par mois.

Thomas Messias, professeur de mathématiques au Lycée Maxence van der Meerch de Roubaix, mais aussi journaliste à retrouver le dimanche 20 octobre à 18h, pour un live de son podcast Mansplaining à la Gaîté Lyrique dans le cadre du Paris Podcast Festival. Entrée libre dans la limite des places disponibles.

Programmation musicale :

Angèle, Les matins

Jungle, Casio

MIA, Bad girls

Programmation musicale
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.