...et si Dieu préférait les hommes ?

Et si la religion n'aimait pas les femmes ?
Et si la religion n'aimait pas les femmes ? © Getty / artpipi

Au commencement était le Verbe et il raconte une drôle d’histoire… Disons qu’elle est un peu acerbe pour une bonne moitié d’entre nous, elle laisse comme un arrière goût, de mascarade et d’artifice, pour justifier tous les caprices, d’une certaine hiérarchie des normes, qui fait qu’une femme, quoi qu’il advienne, ne sera jamais l’égale de l’homme. 

Au tout début, il est barbu, il est sévère, il se met souvent en colère, il est un poil autoritaire… Normal, il paraît que c’est Dieu le père… De toutes les civilisations, et nous humains, sa création. D’abord il commence par Adam, qu’il veut créer à son image… Et puis il met dans ses bagages, un ornement, une compagnie, pour le voyage. Eve est tout droit  sortie de sa côte, elle est belle mais elle est idiote : quand le serpent vient la tenter, elle croque la pomme – quelle gourde, tu fais !

De là, pour nous, c’était plié. Tentatrices, manipulatrices, il faudrait bien nous surveiller. Nous contrôler, nous enfermer, verrouiller toute velléité de liberté, d’indépendance… Faut-il donc que notre existence vienne gratter là où ça fait peur, que la figure du Dieu vengeur soit la réponse qu’on ait trouvée, face à ce qu’on ne pouvait maîtriser ? Et si au fond les religions n’avaient été toutes inventées que pour calmer et rassurer, une fragile masculinité, ébranlée, secouée, questionnée, par une puissante féminité. 

Oui je l’aime bien racontée, comme ça, dans sens là, cette histoire là. Elle m’arrange, je dois vous l’avouer, reste à savoir si elle est vraie. 

Avec :

* Patrick Banon, essayiste et écrivain, auteur de l'Anti-manuel des religions : Pour en finir avec les contrevérités, paru en 2018 aux Éditions de l’Observatoires et du Manuel d’Anti-radicalisation, paru en 2019 chez Actes Sud. 

* Isabelle De Gaulmyn, rédactrice en chef de La Croix, journal qui consacre à partir du Lundi 18 Novembre, trois semaines de publications et dossiers spéciaux sur les femmes et la religion.

Comme tous les vendredis en deuxième partie, place à l’actualité du genre et des sexualités. Pour en débattre, nous serons avec nos observateurs du jour :

Christophe Martet, journaliste et rédacteur en chef de Komitid, le média LGBT+ engagé, et bénévole à l’ARDHIS, qui aide les migrants et migrantes LGBT+. 

Ovidie, réalisatrice et documentariste, dont on retrouve toujours le documentaire Tu enfanteras dans la douleur, sur Arte.tv

Cette semaine zoom sur Kanye West, ancien directeur artistique du Pornhub Awards il y a un an et demi et qui aujourd'hui, demande à ses collaborateurs qui travaillent sur son album, de ne pas avoir de relations sexuelles avant le mariage... Zoom également sur la représentation de l'homosexualité et de la transsexualité au cinéma à l'occasion du Festival Chéries Chéris qui s'ouvre le 16 Novembre et qui met à l'honneur le cinéma LGBT+.

Programmation musicale :

Nemir, Alpha Wann, Sur ma vie

The Teskey Brothers, So caught up

Madonna, Like a virgin

Programmation musicale
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.