Giulia Fois reprend son tour du monde des droits des femmes, et de la communauté LGBT. Avec de bonnes nouvelles - comme la représentation politique de la communauté transgenre aux Etats-Unis et au Brésil - mais aussi... de moins bonnes.

Elle s’appelle Sarah Mac Bride, et à 30 ans à peine, elle vient de remporter 86% des suffrages dans le Delaware. Comme telle, elle sera donc la toute première sénatrice transgenre de l’histoire des Etats-Unis. Après quatre ans de présidence Trump et une série de loi transphobes, la communauté trans respire… Et applaudit l’une de ses figures : Sarah Mac Bride, proche du clan Biden, publiquement active sur les questions LGBT depuis des années. Elle avait aussi été, sous Barack Obama, la première stagiaire officiellement transgenre de l’administration américaine. Mais ce serait difficile, voire malhonnête, de la réduire à un électorat communautaire. Sarah Mac Bride convainc, bien au-delà, avec des discours comme celui là. 

Visiblement, les Américains ont choisi ! Les Brésiliens aussi… Oui car, dans la série : « l’Histoire avance toujours avec des forces contraires », c’est dans le pays de Jair Bolsonaro, pays de l’homophobie d’Etat, pays où l’on recense le plus de meurtres transphobes au monde… Que des élus transgenre viennent de remporter des scores historiques aux municipales de dimanche, et ce dans plusieurs grandes villes brésiliennes. Mieux, c’est avec leur nom d’usage qu’ils ont pu se présenter et donc avec leur nom d’usage qu’ils vont siéger… Hmmm… Le vent se mettrait-il à tourner aux Amériques ? Peut-être, au risque de paraître optimiste. 

On enchaîne avec l’arnaque de la semaine...

Vous savez que vous travaillez gratuitement, là ? Et moi aussi, et Amélie Perrier aussi. Et que c’est le cas depuis le début du mois, pour toutes les Européennes, d’ailleurs… L’écart salarial brut moyen entre les hommes et les femmes étant de 15% dans l’UE, symboliquement, c’est comme si nous cessions d’être payées, chaque année, à partir du 1er novembre. 

Sauf que cette année c’est pire encore, si l’on en croit ce rapport d’Eurofound : les secteurs du petit commerce et de l’hôtellerie/restauration sont frappés de plein fouet par le COVID. Or ce sont des branches où les femmes sont en première ligne. Et les plus jeunes en particulier : en Juillet, 11% des 18-34 ans avaient déjà perdu leur emploi, à l’issue du premier confinement. 

Aujourd’hui, note Eurofound, tout dépendra des politiques mises en place pour le retour à l’emploi des catégories les plus vulnérables. Alors, le plan de relance européen les prend en compte, oui, et préconise un certain nombre de mesures protectrices, sauf que celles ci ne sont assorties d’aucune contrainte. Un peu comme si on vous disait : je vous jure que les femmes seront payées en Novembre ET en Décembre. Enfin si c’est possible. Enfin bref on verra. 

La nouvelle James Bond, Lashana Lynch, victime de harcèlement raciste et sexiste sur les réseaux sociaux

On termine avec le torrent de boue de la semaine. Essuyé en pleine face, et pendant des jours, par Lashana Lynch, actrice britannique vue notamment chez Marvel… Une super héroïne qui pourtant a jeté l’éponge : après des jours de menaces et d’insultes, racistes et sexistes, elle se retire des réseaux sociaux. Son crime ? Reprendre le matricule 007 dans le prochain James Bond. Prévu pour mars 2021, Mourir Peut Attendre met en scène un Bond contraint de prendre sa retraite au soleil.

Et c’est une femme, une femme noire qui plus est, qui va prendre la relève. Ca a l’air de rien, hein ? On parle bien de cinéma, de fiction, de pour de faux, pas pour de vrai…  Eh ben faut croire que le mâle alpha, on le touche pas, et puis c’est dire s’il est fragile, à le voir hurler la mort à peine à peine se croit-il remplacé… C’est le premier James Bond post MeToo, et celui ci s’est simplement adapté, fait à l’idée que, oui, une femme noire pouvait occuper les mêmes fonctions qu’un homme blanc, mais visiblement, pour certains, c’est au-delà du tolérable… Alors c’est dire, surtout, si y a du boulot. Du coup, je reviens la semaine prochaine !

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.