Sarah Biasini, comédienne et écrivaine de "La beauté du ciel" paru chez Stock

La comédienne et écrivaine Sarah Biasini, 2012
La comédienne et écrivaine Sarah Biasini, 2012 © AFP / Valery Hache

Il était une fois, la petite Sarah. Elle est blonde, très blonde. De grands yeux verts, elle les tient de sa mère. Grand ouverts sur le monde, elle est comme Emilie Jolie, elle voudrait découvrir la vie. Mais elle a tant de choses à voir avant, que de partir pour le firmament… 

A défaut de déployer ses ailes, elle garde ses pieds sur la terre ferme, elle se balade, en forêt, elle aime ça, surtout s’y perdre. Elle a un peu peur, oui, de ces grands arbres qui la regardent, de ses fantômes, qui la suivent. Ils l’accompagnent, où qu’elle aille. Il l’encombrent, oui, mais lui tiennent chaud. Avec elle, il y a Goldie, petite bâtarde, petite rouquine, qui la suit, partout. Pour les câlins, il y a Nadou, sa nounou, qui l’embrasse et qui lui dit : « oublie que tu n’as aucune chance, alors vas-y, fonce ». 

Ah non, ça, c’est les Bronzés, un de ses films préférés, à la petite. Plus rigolo que Sissi, moins douloureux, aussi. Ils font des bêtises, ça la fait rire. Elle, des bêtises, de base, elle en fait pas. Mais elle aime pas qu’on dise de base. Alors on va dire juste. Un jour, elle a juste volé un labello dans une boutique, au bord de la plage, en Normandie. Mais c’est tout. 

A part ça, elle fait pas de bruit, ou alors des tous petits. Elle veut pas déranger sa mère, ou le souvenir qu’on avait d’elle. Sarah la chasse de ses pensées, elle préfère mater la télé. Adolescente, le Top 50. Musique à fond, évidemment, et ça nourrit bien des silences, ça fait que la vie, ben, on la chante, et que la mort on danse dessus.

L'équipe
Thèmes associés