Des rapports sexuels bien au-dessus de la moyenne des Français, quelque soit le lieu, avec des sextoys, de jour comme de nuit, ils sont 1 sur 2 à être connectés et l'amour est bien plus jouissif à cet âge-là estiment les seniors. D'après une étude de "Terre des Seniors", premier site visité par les plus de 60 ans.

La senior sexytude : non il n’y a pas d’âge pour le sexe !
La senior sexytude : non il n’y a pas d’âge pour le sexe ! © Getty / LWA-Dann Tardif/Fuse

Si, comme moi, vous pensez toujours qu’il a suffi que vos parents se regardent droit dans les yeux pour que, moyennant quelques péripéties d’ordre gynécologique, vous arriviez neuf mois plus tard, bouchez vous les oreilles, ça peut piquer.

Si, purs produits de la start-up nation, vous avez tendance à préférer voir végéter les séniors dans un placard, que de s’éclater dans un lupanar, et si en plus, vous êtes dotés d’un vague substrat judéo-chrétien, qui fait donc qu’au fond, tout au fond de vous, vous avez encore un petit peu de mal à dissocier sexualité et reproduction, arrêtez tout : la radio, la bagnole, le cerveau, tout. C’est bon, les autres ? On peut y aller ? 

Alors on vous rappellera, en préambule, que l’espérance de vie s’est légèrement allongée ; que le divorce existe, qu’il s’est même multiplié par neuf chez les seniors ces quarante dernières années. Et que donc ils sont un bon paquet à vouloir en profiter. 

Ceci posé, voici donc cette étude produite par "Terre des Seniors" : partant de là, voici donc un petit quiz, intégralement produit par ma pomme qui revendique, elle, un certain nombre de membres à l’intérieur de sa personne.

Passé l’âge de la retraite, quelle est la fréquence moyenne des rapports sexuels ? 

Une fois par mois, trois fois par ans, trois fois par semaine ?

Trois fois par semaine pour un senior sur trois. Contre 2,6 rapports par semaine pour la moyenne des français, même si, de vous à moi, j’ai jamais bien compris ce qu’on fait exactement quand on a 0,6 rapport sexuel… Mais bref, nous voici donc coiffés au poteau de la galipette. Ils n’ont plus que ça à foutre ? Peut-être. 

Mais si c’est ça, moi, je veux bien être à la retraite

Où les seniors font-ils l’amour préférablement ? On est plutôt porte cochère ou lit pépère ?

Mais partout ! Le lit, la cuisine, le salon, la salle de bains, ils prennent tout, les coquins… Ah ben forcément, plus d’espions dans la maison, alors yallah !  D’ailleurs, si ça se trouve, la dernière fois que vous êtes venus leur rendre visite, vous vous souvenez, le fauteuil, près du feu, là où vous vous êtes calés pour la sieste ??? Eh ben juste avant… Voilà !

Quand font-ils l’amour ? Matin, midi, soir, quand ? 

Eh ben tout le temps… 

Chaque instant est le moment parfait répondent les seniors interrogés.

Logique : moins de contrainte horaire, ça nous facilite la spontanéité de la culbute. Alors on a quand même une préférence sur la journée s’il faut choisir. Parce que le soir, ils regardent la télé. Oui. Des films érotiques, pour 42% d’entre eux. 

Ils sont très, très connectés, les seniors d’aujourd’hui !

D’ailleurs, où se rencontrent-ils préférablement ? Non, pas dans le hall de l’EPHAD – encore que, ça pourrait être rigolo…

Eh bien sur Internet, comme tout le monde ! 53% d’entre eux sont inscrits sur des sites de rencontres et les utilisent régulièrement, contre 1 français sur 5, tout âge confondu. Et 10% des seniors y ont déjà vécu une belle histoire… A votre avis, pourquoi ils vous ont demandé un partage de connexion, le week-end dernier ?

Vrai ou faux : le corps vieillit, le désir aussi ?  

Ha ha que non ! Avouez que la perspective est pour nous réjouissante… 

Un senior sur deux éprouve toujours autant de désir et pour 13% d’entre eux, même, il augmente avec les années.

Et pourquoi ? Parce qu’on leur fout la paix. Qu’on considère que, globalement, ces choses-là ne sont plus de leur âge et donc, disent-ils, ils ne ressentent plus d’injonction à la performance. Zéro pression non plus sur la question des enfants : elles sont très nombreuses à se dire bien plus libérées sexuellement depuis la ménopause, depuis qu’elles ne risquent plus de se retrouver enceintes… Euh, on fait gaffe quand même : 

Je rappellerai juste qu’en septembre dernier une indienne de 74 ans a donné naissance à deux jumeaux.

Oui, enfin bon, me direz-vous, nous prenez pas pour des quiches, Giulia, l’amour, c’est pas que dans la tête. Le corps, ça vieillit, ça ramollit, ça se rouille et ça s’assèche – c’est sur que dit comme ça, ça fait moyennement rêver. 

Mais plutôt sextoys ou plutôt viagra les seniors ? 

Eh bien sachez que 74 % des seniors n’ont pas recours au Viagra dont ils craignent les effets indésirables. 1 sur 2, en revanche, est adepte des sextoys d’après un sondage Ifop – contre 58 % des 25-34 ans, donc on en est pas très loin… 

La senior sexytude est en train devenir un marché, d’où l’essor de films X qui leur sont spécifiquement dédiés… 

Et notamment au Japon : ben oui, la population vieillit, donc on s’adapte… Le public est là, donc on produit et on starifie, aussi. Prenez Shigeo Tokuda, par exemple : à 73 ans, cet ancien agent de voyage a déjà tourné dans 200 films X. Pourquoi ? Parce qu’à la retraite, explique-t-il, il ne savait plus trop quoi faire de ses journées… 

Alors je ne sais pas vous, mais moi, entre ça ou garder les gosses des autres, j’ai déjà choisi ! 

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.