Comment sortir de l'amitié masculine ? Il semblerait en effet que les « bandes de potes » soient plus propices à la reproduction d’une certaine domination masculine qu’à l’ouverture d’esprit et l’inclusivité. C'est la question que se pose l'auteur Thomas Messias dans son livre.

Le schéma classique de "la bande de potes" ne contribuerait-il pas à favoriser indirectement les stéréotypes liés à la domination masculine ?
Le schéma classique de "la bande de potes" ne contribuerait-il pas à favoriser indirectement les stéréotypes liés à la domination masculine ? © Getty / Hinterhaus Productions

En s’appuyant aussi bien sur son expérience personnelle que sur des références cinématographiques, Thomas Messias, auteur, journaliste, professeur de mathématiques dans un lycée et créateur du podcast féministe « Mansplaining »,  questionne l’effet de la meute sur le comportement des hommes. 

De "Drunk" de Thomas Vinterberg aux "Petits mouchoirs" de Guillaume Canet en passant par les séries "The Office" ou "Big Bang theory", Thomas Messias s’appuie sur de nombreux exemples connus pour illustrer ses réflexions. Cette camaraderie, si idéalisée à l’écran, ne serait-elle pas nocive ?

Comment se forme et se développe cette fraternité ? Quelles seraient les alternatives pour envisager une autre voie, plus égalitaire qui questionnerait la masculinité et arrêterait de nourrir le patriarcat ?

📖 LIRE - À l'écart de la meute, sortir de l'amitié masculine (éditions Marabout)

Les invités
L'équipe