citoyen
citoyen © Radio France

« Citoyen » en chinois, 公民 « Gong min » - un mot formé de deux caractères : le premier, 公 « gong », désigne ce qui est public, ou impartial et 民 « min » désigne le peuple.Gong, d’abord, c’est-à-dire « public ». Pour représenter la chose publique, en chinois, eh bien on part de ce qui est privé. Ce caractère, 公 « gong », se divise en deux parties… en bas, nous avons trois traits qui représentaient à l’origine l’image d’un ver à soie sur le point de s’enfermer dans son cocon. D’où la notion de chose privée.Et dans la partie supérieure du caractère, on a deux traits en forme de « V » à l’envers. Deux traits qui servent notamment à exprimer l’idée d’une division, d’une séparation, comme le cours d’une rivière qui se diviserait en deux.Et voilà comment on obtient l’idée de quelque chose de public. C’est-à-dire une partie de la chose privée qui est partagée par tous.Le deuxième caractère du mot citoyen, c’est 民 « min » - le peuple – un caractère dérivé du pictogramme de la famille 氏 « shi » pictogramme qui représente en fait une fleur de lotus, ou de nymphéas. C’est-à-dire une petite plante qui flotte sur l’eau qui croît, qui croît, et se ramifie encore et encore. Et voilà la famille ! Et par extension, le peuple.Le peuple, qui s’empare de la chose publique. Voilà comment on exprime en chinois l’idée de « citoyenneté ».

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.