internet
internet © Radio France

Argent, en chinois, qiáncái (钱财). Le premier caractère, qián (钱 dans sa version simplifiée, 錢 pour la traditionnelle), désigne l’argent à proprement parlé. Il est composé à droite du pictogramme des métaux, jīn (钅, dérivé de 金). C’est en fait la représentation de deux minerais trouvés dans la terre, symbolisés par deux petits points de chaque côté. Au-dessus, on a ajouté deux traits qui forment une pointe. Certains sinologues pensent qu’il s’agirait du dessin d’une flèche, que l’on serait en train de fondre. D’autres pensent que l’on a simplement voulu ajouter une sorte de toit pointu à ce signe, pour montrer que l’on veut protéger ce précieux trésor.

Et ce n’est pas complètement dénué de logique, parce que le pictogramme formé désigne non seulement les métaux, mais aussi l’or. Et comme la première obsession de celui qui a de l’or, c’est de le garder, on a ajouté la représentation de deux hallebardes (戔, réduit en 戋) à droite de ce signe pour créer le caractère de l’argent, histoire de se défendre contre les bandits de grands chemins qui ont repéré vos belles pépites d’or. Et voilà comment se construit la notion d’argent, « qián » (钱).

Mais ce caractère est souvent suivi d’un autre, « cái » (财, dérivé de 財) pour exprimer une notion plus générale de l’argent. À gauche se trouve une sorte de rectangle avec deux petites antennes qui dépassent en bas (贝, variante du vieux 貝). C’est le dessin d’une cyprée, un coquillage utilisé comme monnaie d’échange dès le Néolithique en Asie. Résultat, on garde une trace de cette monnaie primitive dans ce pictogramme chinois pour exprimer tout ce qui est précieux, tout ce qui a de la valeur.

Associé avec, à droite, un signe qui exprime l’idée d’une capacité propre (才), on obtient le caractère « cái » (财), la richesse.

Mais la sagesse populaire chinoise met en garde contre les périls de l’âpreté. Si on associe le caractère de la richesse à celui de la perte, « mí » (迷), on obtient l’expression « cáimí » (财迷) - c’est-à-dire quelqu’un qui perd les pieds, un affreux grigou obsédé par sa richesse.

L'équipe

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.