Stéphanie et son mari sont les premiers Français à traverser l’Antarctique par le Pôle Sud, sans assistance. Un périple de 73 jours dans un univers extrême, les températures sont en moyenne à -53° ! Stéphanie devient ainsi, la première femme a réalisé une expédition aussi longue en Antarctique.

Traverser l’Antarctique à ski
Traverser l’Antarctique à ski © Getty / Ruben Earth

Direction le Pôle sud, l'une des régions les plus inaccessibles de notre planète, territoire magique pour Stéphanie Gicquel, avocate, qui décide en 2014, de mettre sa carrière entre parenthèses pour vivre son rêve : traverser l'Antarctique à ski sans soutient ! C'est le grand défi qu'elle s'est lancée avec son mari : 

C'est complètement fou au début puis à force d'entrainements avec de grands aventuriers on a réussi à réaliser ce qui nous paraissait complètement inimaginable au début !

- Stéphanie Gicquel

Partis le 14 novembre 2014, ils ont survolé l’Antarctique, ils racontent une expérience extrêmement forte avec la rencontre de décors pittoresques tout à fait différents d'un jour à l'autre avec une véritable redécouverte de l'Antarctique, souvent connu comme étant très monotone alors qu'il n'en est rien.

Stephanie et Jeremie Gicquel après leur traversée en Antarctique en ski de 74 jours
Stephanie et Jeremie Gicquel après leur traversée en Antarctique en ski de 74 jours © AFP / PHILIPPE DESMAZES

Petite descente en Antarctique avec tout de même un grand soleil et une température qui descend jusqu'à -40°C ! 

Il fait toujours très très froid avec un brouillard blanc total, on ne voit absolument rien, pas même l'horizon. 

- Stéphanie Gicquel

"Il m'est même arrivé de déchausser mes skis et d'être obligée de courir pour retrouver la sensation au bout des doigts pour éviter toute gelure potentielle, à savoir que le stade d'après ça peut être l'amputation ce qu'il faut éviter à tout prix !"...

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.