Avec son complice Charles Antoine, Paul-Henri a descendu en 2011 l’Amazone de la source à son embouchure. Les premiers 1000 km accompagnés de deux lamas, puis 6000 km sur un radeau (sorte de réplique du Kon-Tiki) que les deux copains ont construit eux-mêmes. Puis une pirogue. Une aventure pleine d’humour et d’évasion.

Bateau sur le fleuve Amazone (image d'illustration)
Bateau sur le fleuve Amazone (image d'illustration) © Getty / Eduardo Fonseca Arraes

"L'idée c'était de partir avec un moyen de locomotion simple et original pour pouvoir briser la glace quand on rencontrait des populations".

"Le radeau, il faut imaginer une case en bambou avec un toit de feuilles de palmier. C'est un peu la case de Tom Sawyer, en amélioré quand même".

"Le premier jour où le radeau a coulé, c’était une expérience assez traumatisante et enrichissante"

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.