Boogie Night - Paul Thomas Anderson
Boogie Night - Paul Thomas Anderson © radio-france

Le porno est-il un bon thermomètre de l’état d’une société, de ce qu’elle accepte ou refuse de voir ? Est-il, aux côtés du film d’horreur, du péplum ou du western, un genre comme les autres ?

Il y a trente ans le cinéma porno se voulait libertaire insouciant, contestataire, festif. Plus proche de Charlot que des frères Dardenne. Il fut même parfois un éclaireur du cinéma classique, précipitant ses métamorphoses et lui ouvrant de nouvelles voies...

L'Instant B.O : Easy Rider, Steppenwolf, Born to be wild, 1969

easy rider - Steppenwolf - Born to be wild
easy rider - Steppenwolf - Born to be wild © radio-france

C’est devenu l’hymne de la contre culture américaine, un titre qui évoque immédiatement les grands espaces et l’emblème de la génération hippie. Le film s’ouvre même par ce titre, Born to be wild, du groupe Steppenwolf, lorsque Dennis Hopper et Peter Fonda quittent Los Angeles, direction La Nouvelle Orléans, à l’autre bout des Etats-Unis, à cheval sur leur Harley Davidson et joint au bec…

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.