Comme une image
Comme une image © Mars distribution

Le scénario et le cinéma français. C'est l'un des lamentos de la profession, parfois de la critique et souvent des spectateurs. Le cinéma français souffrirait d'un mal profond, chronique, et ce mal s'appelle le scénario, accusé de tous les maux, nombriliste, psychologisant, inapte à dire notre société telle qu'elle va, peu original.

Pourtant, le rapport du cinéma français au scénario et aux scénaristes ne fut pas toujours orageux.

Y'a-t-il aujourd'hui une spécificité du scénario français ? La Nouvelle Vague est-elle vraiment responsable de la déficience scénaristique de nos films ? Ne confond-on pas sujet et scénario, scénario et histoire ? Au fond, qu'appelle-t-on un bon scénario ?

Instant B.O : Il Gattopardo, Nino Rota, 1963

Le Guépard de Luchino Visconti
Le Guépard de Luchino Visconti © Pathé Cinéma

En 1963, Luchino Visconti s’attaque au grand roman italien de l’après-guerre, Le Guépard, écrit par Guiseppe Tomasi de Lampedusa et publié à titre posthume en 1959. Nous sommes en mai 1860, lorsque Garibaldi débarque en Sicile. Depuis sa villa de Palerme, le Prince Salina (Burt Lancaster) regarde de haut ces bouleversements politiques qui conduiront bientôt à l’unification de l’Italie et décide d’arranger le mariage entre son neveu Tancrède (Alain Delon) et Angelica (Claudia Cardinale), la fille d’un propriétaire foncier au pouvoir grandissant.

Le Guépard obtint la Palme d’Or au festival de Cannes en 1963.

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.