Le magazine Time a désigné cette semaine "les briseuses de silence" comme personnalités de l'année 2017 et en fait sa Une... Après la parole libérée, une parole enfin entendue ?

Michela Marzano, chercheuse, philosophe et écrivaine italienne contemporaine.
Michela Marzano, chercheuse, philosophe et écrivaine italienne contemporaine. © Maxppp / RICCARDO DE LUCA/MAXPPP

Deux mois tout juste après le scandale planétaire de l'affaire Weinstein et la vague de révélations de harcèlement sexuel qui a suivi en France et ailleurs, le magazine Time a désigné cette semaine personnalités de l'année 2017 les femmes "briseuses de silence". Si les femmes ont libéré leur parole, peut-on aussi dire qu'elles ont, enfin, été entendues ? Vivons-nous une nouvelle étape dans le mouvement d'émancipation des femmes commencé dans les années 70 ? Ce tsunami de témoignages concernant les violences sexuelles est-il aussi le signe que quelque chose se passe du côté du genre ?

Je ne sais pas si cela est vraiment la fin du machisme, mais en tout cas _c'est un bon point de départ pour réfléchir aux relations asymétriques_, c'est-à-dire là où il y a tendance à abuser de son propre pouvoir, parce que pour moi c'est ça le révélateur de l'affaire

Pour les études sur le genre (...) il ne s'agit pas du tout de déconstruire la féminité ou la masculinité, pas du tout de nier les différences, mais uniquement de déconstruire la façon par laquelle on nous impose la façon d'être fille ou garçon

Livre cité : "Papa, maman, le genre et moi" ed° Albin Michel

Avec : Michela Marzano, philosophe, députée de la gauche italienne

Les invités
Programmation musicale
Les références
L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.