Terrorisme, actes antisémites, racistes, comment penser le mal ? Pour combattre la violence, le sociologue Michel Wievioka propose de réhabiliter le conflit...

Attentat en Italie contre des migrants la semaine dernière, agression antisémite sur un petit garçon de 8 ans à Sarcelles il y a 10 jours, comment penser cette violence qui nous consterne? Pour le sociologue Michel Wieviorka, il faut réhabiliter le conflit car c'est lui qui permet de nous affronter sans violence, d'exprimer les désaccords et de désamorcer le passage à l'acte

Si, pour traiter des demandes qui viennent de la société, il n'y a qu'un gouvernement qui, de haut en bas, écoute certes, réfléchit certes, mais prend des décisions qui lui semblent à lui, gouvernement, meilleures, alors le risque est immense, immense, que cette société se sente ignorée

Avec : le sociologue Michel Wieviorka, directeur d'études à l'EHESS, président de la Fondation Maison des sciences de l'homme

Livre cité: "Face au mal ; le conflit sans la violence", conversation avec l'anthropologue Régis Meyrand, publié aux éditions Textuel

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.