Alors que le gouvernement multiplie les annonces, suppression de contrats aidés, baisse des APL, le rapport du Secours Populaire fait état de 9 millions de pauvres en France.

Serge Paugam, sociologue, directeur d'études de l'EHESS et directeur de recherche au CNRS.
Serge Paugam, sociologue, directeur d'études de l'EHESS et directeur de recherche au CNRS. © Maxppp / DOMINIQUE CARTON

Selon le rapport annuel du Secours populaire publié cette semaine, 9 millions de personnes vivent en France sous le seuil de pauvreté, soit moins de 1000 euros par mois. Et malgré ce chiffre impressionnant, le discours sur les pauvres semble se durcir dans notre société: paresseux, assistés, voire violents, les démunis sont considérés comme une classe dangereuse. Une équipe de 4 chercheurs ( Serge Paugam, Bruno Cousin, Camila Giorgetti et Jules Naudet) a eu l'idée originale de comparer ce que disent les riches des pauvres sur 3 continents différents: à Paris, à Sao Paulo au Brésil et à Dehli en Inde. Et surprise, malgré les différences culturelles, on retrouve des invariants, ou comment les pauvres sont rendus responsables de leur situation... Avec le sociologue Serge PAUGAM

Cette expression (du Président Macron promettant de ne céder "ni aux fainéants, ni aux cyniques, ni aux extrêmes") il faut sans doute la remettre dans son contexte (...) mais s'agissant de la pauvreté, des chômeurs, des personnes en situation de précarité, cette expression participe du processus très ancien de discrimination des pauvres

Livre cité: « Ce que les riches pensent des pauvres » de Serge Paugam, Bruno Cousin, Camila Giorgetti et Jules Naudet, disponible à partir de jeudi prochain, le 21 septembre 2017, aux éditions du Seuil

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.