Que sont devenues les espérances de Mai 68 ? Alors que l'on fête le cinquantenaire de Mai 68, comment expliquer la déliquescence de la gauche ?

Mai 68 au pied de la Sorbonne, des étudiants attendent. A gauche, le logo du PSU.
Mai 68 au pied de la Sorbonne, des étudiants attendent. A gauche, le logo du PSU. © AFP / MP/Portfolio/Leemage

Cinquante ans après Mai 68 qu'on célèbre ce mois-ci, que reste-t-il de l'esprit de Mai, de ses espoirs de changer la société ? Du "soleil" de Mai 68 au crépuscule du PS, comment a-t-on pu atteindre "un tel niveau de déliquescence" se demande l'historien Benjamin Stora 

Il reste quand même le souffle porté par 68 qui est celui de la liberté, la volonté de ne pas rester enfermé dans des carcans étouffants de l'autorité venue d'en haut, bien sûr la libération des femmes, l'égalité politique entre hommes et femmes, bien sûr une façon différente d'enseigner, de transmettre, de réfléchir, il reste tout ça de 68 bien sûr, et puis toute une série de batailles sur l'écologie, sur les droits des minorités, etc 

avec: l'historien Benjamin Stora

Livre cité: " 68, et après. Les héritages égarés" ed° Stock

Les invités
Les références
L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.