Pour l'économiste Pierre-Noël Giraud, les nouveaux "damnés de la terre" sont les hommes et les femmes "inutiles" économiquement, chômeurs, travailleurs précaires...

Panneau dans une agence de Pole Emploi à Montpellier, dans le sud de la France le 27 avril 2016.
Panneau dans une agence de Pole Emploi à Montpellier, dans le sud de la France le 27 avril 2016. © AFP / PASCAL GUYOT

Deuxième round cette semaine des négociations entre syndicats et patronat, concernant la réforme de l'assurance-chômage, promesse de campagne du président Macron, l'occasion pour nous de revenir sur ces questions et notamment sur celle de "l'inutilité" économique, "pire forme des inégalités" pour Pierre-Noël Giraud, et danger mortel pour nos sociétés démocratiques car elle fait le lit de tous les populismes.  Mais comment rompre avec cette spirale de l'inutilité ?

Le problème principal aujourd'hui c'est que le système économique produit (...) de plus en plus d'hommes et de femmes "inutiles" et c'est très dangereux politiquement

L'inutilité est la pire des inégalités d'abord parce qu'elle vous enferme dans une trappe (...) c'est une inégalité d'accès et c'est la pire parce qu'elle est particulièrement résistante

Avec: l'économiste Pierre Noël Giraud

Livre cité: "L'homme inutile; une économie politique du populisme" aux éditions Odile Jacob, coll. Poche essais, nouvelle édition revue et augmentée

Les invités
Programmation musicale
Les références
L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.