Faut il déposer le bilan des ZEP (zones d'éducation prioritaires) qui ne serviraient à rien ? Faut il au contraire augmenter leurs moyens ? Faut il créer un lycée expérimental dans le 93 pour accueillir les meilleurs élèves des quartiers ? Faut il que le prestigieux lycée Henri IV ouvre une prépa réservée à une trentaine de lycéens de ZEP ?  En tout cas tout a été dit cette semaine autour de l’éducation… dans les banlieues C’est pour cette raison que Périphéries est allé à la rencontre de Carole Diamant,  enseignante de philosophie au lycée Auguste Blanqui à Saint Ouen. Elle coordonne depuis sa création il y a 5 ans la convention qui lie Sciences Po et son lycée. Elle revient donc sur cette expérience proposée à l’époque par Richard Descoings le directeur de Sciences Po qui est également à l’origine du projet de lycée expérimental pour la Seine Saint Denis…. Une chose est sûre, grace à ce dispositif qui concernait au début 7 lycées de ZEP mais qui s'est étendu depuis à une trentaine d'établissements, Carole Diamant a vue 17 de ses anciens élèves faire leur entrée rue Saint Guillaume. Elle a aussi, surtout peut être, vu augmenter les ambitions de l'ensemble des lycéens dont elle s'occupe. Carole Diamant participe également à la commission de réflexion sur le lycée expérimental du 93 qui se réunira pour la première fois mercredi prochain (le 7 décembre). A partir de la semaine prochaine Périphéries donnera la parole aux "diplômés de la ZEP", les élèves qui ont bénéficié de cette convention d’éducation prioritaire et qui sont aujourd'hui étudiants à Sciences Po…

A Lire : « école terrain miné » de Carole Diamant paru chez Liana Levy en 2005

liens

[Le site de Sciences Po](http://www.sciences-po.fr/ "La partie réservée à la Convention d'éducation br /

prioritaire, revient sur ses cinq premières br / années d'existence. Témoignages, chiffres et br / contacts.")

La partie réservée à la Convention d'éducation prioritaire, revient sur ses cinq premières années d'existence. Témoignages, chiffres et contacts.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.