[scald=39833:sdl_editor_representation]Manque de qualification, discriminations, enclavement, les habitants des quartiers populaires souffrent de nombreuses barrières dans leur recherche d’emploi. Dans certaines « cités » le taux de chômage flirte ainsi avec les 30 voire les 40% pour les plus jeunes. Dans ce contexte, les régies de quartiers veulent être une sorte de « voiture balai » à destination de ceux qui ne réussissent pas à trouver un boulot. Entre insertion professionnelle et prise en charge d’un public qui n’a pas sa place sur le marché traditionnel de l’emploi elles tentent de donner un revenu à ceux qui sont les plus éloignés du travail. Avec une centaine de salariés la régie de quartier de la Meinau à Strasbourg est l’une des plus importantes des 140 qui existent de France. Edouard Zambeaux vous emmène cette semaine à la rencontre de ceux qui y travaillent…

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.