Depuis le 15 octobre dernier l’association la Mie de Pain qui s’occupe du plus grand foyer d’accueil d’urgence de Paris, voit débarquer de plus en plus de jeunes. Sur les 440 places que compte ce centre, 126 lits, un étage complet, sont maintenant réservés aux plus jeunes… parmi lesquels la proportion de moins de 25 ans s’envole. Des jeunes qui bien sûr n’ont pas encore droit au RMI et qui, malgré leur errance, tentent souvent de s’accrocher à une formation voire d’occuper un emploi. Une plongée au cœur de la misère que racontent à Périphéries ces jeunes en rupture familiale.

liens

Le site de la Mie de Pain

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.