C’est un grand bout de jardin qui survit au pied des tours de Saint Denis.

Entre la cité Allende, le clos Saint Lazare et à un jet de pierre de la cité des 4000, s’étendent les cultures maraichères de la famille Kersanté.

Et cela depuis trois générations.

Aujourd’hui encore René, 71 ans, cultive en pleine ville trois hectares de légumes qui lui permettent de fournir en salade et en radis une quinzaine de grandes surfaces de la région parisienne.

Sauvé de la spéculation immobilière par la mairie qui a préempté ces terres au moment où les promoteurs voulaient s’en emparer l’exploitation est la dernière d’un département autrefois agricole.

Périphéries est allé à la rencontre de René Kersanté attaché à son terroir… urbain.

Les cultures maraichères de la famille Kersanté
Les cultures maraichères de la famille Kersanté © Radio France / Edouard Zambeaux
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.