Troisième épisode de la série autour de l’immigration clandestine à Mayotte. Expulsions, retours clandestins c’est le lot commun à Mayotte. Avec plus de 16 000 expulsions par an et certainement autant d’arrivées nocturnes sur les plages de l’ile c’est un ballet incessant qui s’orchestre autour de l’ile. Une priorité pour ne pas dire une obsession des autorités locales qui fait qu’en plus d’être un travail de Sisyphe le mécanisme des expulsions franchit parfois les limites de la légalité…

dans l'affaire évoquée à la fin de cette chronique le tribunal administratif a condamné, il y a dix jours, l’Etat et a enjoint au préfet de Mayotte de ne pas s’opposer au retour sur l’ile du jeune Ahmed Atoumane six mois après son expulsion illégale…

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.