Avec sa grève de la faim devant l’Assemblée Nationale, le maire de Sevran a remis au centre du débat la question des villes pauvres.

Edouard Zambeaux est allé éplucher le budget de Chanteloup-les-Vignes, l’une de ces communes désargentées.

Chanteloup-les-Vignes, c’est un village d’Ile de France devenu une petite ville au milieu des années soixante-dix en raison de la construction d’un vaste quartier d’habitat social qui a triplé sa population.

Chanteloup-les-Vignes, c’est aujourd’hui une ville de 10 000 habitants de la banlieue ouest dont 75% de la population est locataire de logements sociaux.

Chanteloup-les-Vignes enfin, c’est une commune où le potentiel fiscal par habitant est d’à peine plus de 600 Euros lorsqu’il est supérieur à 2 000 Euros dans les communes riches de la région.

A l’heure de faire son budget Catherine Arenou, la maire de cette commune, doit donc faire des choix souvent cornéliens.

Vue sur la Seine de Chanteloup-les-vignes, à la limite d'Andrésy
Vue sur la Seine de Chanteloup-les-vignes, à la limite d'Andrésy © Radio France
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.