Alors que les incidents dans les transports publics se multiplient Périphéries s’est invité sur une des lignes de bus de la banlieue parisienne. La ligne 250, une ligne comme beaucoup d’autres, une ligne banale de la banlieue nord de la capitale… Bien sûr il arrive que parfois les chauffeurs aient à supporter des incivilités ou des « caillassages »… pourtant Jean Michel qui officie sur cette ligne depuis plus de douze ans insiste sur les aspects positifs de son métier. Et, même si évidemment les questions de sécurité reviennent de manière lancinante dans ces préoccupations, ce chauffeur délivre plutôt la chronique des jours tranquilles du 250.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.