Cette semaine les salariés de l’usine Peugeot-Citroen d’Aulnay sous Bois, l’un des principaux sites industriels de la Seine Saint Denis ont le blues.

Malgré les multiples démentis sur la fermeture de leur usine ouverte en 1973 le moral est à l’inquiétude. Peu confiants dans les déclarations rassurantes affirmant que la fermeture du site n’est « pas d’actualité » ils se demandent, fatalistes, quand l’actualité va les rattraper…

Le plan d’étude de fermeture rendu public par les syndicats à l’été est dans toutes les mémoires. Chacun sait ici que le constructeur automobile a été jusqu’à chiffrer à 300 millions d’Euros la valeur du terrain qui jusqu’à aujourd’hui accueille encore plus de trois mille salariés.

Périphéries est allé à la rencontre des ouvriers de ce « symbole industriel » à l’heure du changement d’équipe… entre fatalisme et détermination.

L'équipe

Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.