Chibanis « ils vont vieillir ici et probablement y mourir »
Chibanis « ils vont vieillir ici et probablement y mourir » © radio-france / Moncef Abidi

Venus il y a des années pour trouver du travail en France ils se retrouvent, à l’âge de la retraite, isolés et incapables de rentrer dans un pays que bien souvent ils ont perdu de vue.

Pour répondre aux besoins spécifiques de ces vieux travailleurs immigrés l’association « le café social » imagine des dispositifs permettant de faciliter leur vieillesse.

Depuis le mois de septembre, en partenariat avec la société HLM Paris Habitat, l’association a donc ouvert quatre appartements en colocation pour ces retraités esseulés.

Une colocation à l’heure de la retraite donc pour sortir des foyers ou des hôtels meublés et développer unefraternité entre des Chibanis liés par leur parcours migratoire.

Périphéries s’est invité dans l’un de ces appartements à la rencontre de ses trois occupants.

Les liens

Moncef Abidi

Le "Café social"

Plus de justice pour les Chibanis

Vieux migrants que reste-t-il de nos beaux jours ?

l'Olivier des Sages

Paris Habitat Logement

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.