Association "Aux Captifs la libération"
Association "Aux Captifs la libération" © radio-france

Aucune démarche n’est possible sans adresse.

Comment ouvrir ses droits à l’assurance maladie, déposer une demande de logement, renouveler une carte d’identité ou postuler à un job sans fournir une adresse ?

De nombreux SDF quittent totalement le radar social et administratif faute de cet indispensable sésame.

Pour accompagner ceux qui n’ont ni domicile ni adresse et leur permettre de retrouver une existence légale de nombreuses associations développent des services de domiciliation administrative.

Un service compliqué à mettre en place et très réglementé. Chaque association a droit à un contingent limité de domiciliations et les bénéficiaires doivent chaque année renouveler leur inscription…

L’association « Aux captifs la libération » offre ce service aux plus exclus.

Dans le 9eme arrondissement de Paris cette structure a donc ouvert un petit bureau de poste ou plus de 200 sans abris peuvent ainsi recevoir leur courrier.

L’unique moyen pour beaucoup de ne pas rompre le fil et de ne pas totalement disparaître… même si les bonnes novelles sont rares dans les courriers reçus ici.

Périphéries s’est invité dans cette poste particulière à la rencontre de celui qui la fait vivre et de ceux qui viennent chercher ici une adresse à défaut d’avoir un toit…

Les liens

Association "Aux Captifs la libération"

Les Permanences Sociales d'Accueil (PSA)

Association "Pas à Pas"

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.