Avec 25 000 personnes hébergées chaque nuit dans des hôtels en Ile de France, le Samu social, créé il y a vingt ans, est en surchauffe… Et le nombre des bénéficiaires du "115" augmente de 15% par an…

le projet de loi sur le logement adopté par l'assemblée
le projet de loi sur le logement adopté par l'assemblée © reuters

Cette solution d’hébergement, censé à l’origine permettre de faire face à l’urgence d’une mise à l’abri, a tendance à devenir une solution de moyen terme. Ainsi des familles restent parfois plusieurs mois à l’hôtel faute d’une solution plus pérenne.Éric Pliez , le nouveau Président du Samu Social de Paris, affirme qu’il est possible de faire mieux avec autant d’argent. Pour cela il faut commencer par se pencher sur les 475 hôtels de la région qui se répartissent les 160 millions dépensés chaque année…Éric Pliez qui veut « casser ce business » est au micro Édouard Zambeaux

Les liens

Le site de l'association "Aurore"

Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.