Au moment où le gouvernement réclame la mise en vente de 40 000 logements sociaux par an certains propriétaires de la cité des Bosquets ont aujourd’hui peur de redevenir locataires… contraints et forcés. Dans le cadre du plan de rénovation urbaine les rares propriétaires de ce quartier se battent pour obtenir une indemnisation d’expropriation qui leur permette de racheter un logement équivalent à celui qu’ils occupent. C’est le cas d’Eugénie. Pour l’instant l’Etat lui propose 54 000 Euros pour son « trois pièces » de 67 mètres carrés. Cette semaine elle avait rendez vous avec la juge des expropriation qui venait évaluer son logement avant de rendre son verdict….

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.