C’est une victoire pour la mairie de Clichy-sous-Bois. Pour la première fois, il y a une dizaine de jours, le tribunal de Bobigny a prononcé une peine d’une grande sévérité à l’égard d’une famille de marchands de sommeil qui louaient à la découpe les 13 pièces d’un ancien dispensaire et deux appartements insalubres. Quatre ans de prison ferme avec un mandat d’arrêt pour le principal responsable de ce commerce de la misère mais aussi près de 40 000 Euros de dommages et interêts… Une peine qui, si elle faisait jurisprudence, pourrait permettre d’endiguer ce phénomène qui gangrène cette commune comme Périphéries vous l’a déjà raconté. Il reste encore à attendre une dernière étape judiciaire dans cette affaire car le principal condamné qui ne réside plus en France a fait opposition de ce jugement.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.