En 1937 l’administration de l’hôpital franco musulman de Bobigny ouvre un cimetière pour ensevelir les corps des malades musulmans décédés dans ses mûrs. Pour la majorité ce sont des travailleurs isolés de moins de cinquante ans. Quelques années après le cimetière musulman de Bobigny accueille les dépouilles de militaires originaires des « colonies », et qui sont morts au moment de la libération de Paris… 70 ans plus tard le lieu qui était tombé dans un semi abandon vient d’être classé monument historique et sera restauré. Périphéries est allé voir ces 7000 tombes tournées vers la Mecque en compagnie de ceux qui les ont sorties de l’oubli.

A lire Le cimetière musulman de Bobigny Par Marie-Ange d'Adler aux éditions Autrement

L'équipe

Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.