Tout a commencé lors du squat du lycée Jean Quarré par 1 500 réfugiés l'an dernier.

L'école Thot
L'école Thot © Isabelle Jovanovic

Dans le cadre de la mobilisation des riverains un groupe s'est constitué pour essayer de dispenser des cours de langue aux occupants de cet établissement scolaire abandonné.

Comment essayer de dispenser des cours de français à des réfugiés qui n'ont pas forcément suivi un parcours scolaire dans leurs pays d'origine ?

C'est autour de cette question qu'est née l'école Thot.

A partir de juin des premiers cours d'initiation au français ont pu voir le jour.

Et, quatre mois plus tard la quasi totalité de cette première promo a obtenu un diplôme d'Etat (DILF ou DELF)

Périphéries est allé à la rencontre de deux de ces étudiants qui, il y a quatre mois encore, ne parlaient pas un mot de Français et de Judith Aquien, la présidente de cette école qui sera demain accueillie au sein de l'Alliance Française.

ET pour ces deux réfugiés l'apprentissage du Français permet de voir plus loin.

L'équipe

Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.