Migrants en Hongrie
Migrants en Hongrie © Wikipedia

Avons-nous réalisé à quel point ils nous ressemblent ? Avons-nous compris à quel point ils peuvent incarner notre avenir ? Avons-nous pris conscience qu’ils ont fait preuve d’une énergie extraordinaire pour quitter leur pays qu’ils ont décidé de fuir en raison de la guerre et/ou de la misère ? Savons-nous vraiment les accueillir ? Au moment où, en Europe, les mesures sécuritaires et la militarisation des frontières ne cessent de se multiplier, donnant l’image d’une horde d’étrangers venus nous prendre notre boulot ou être potentiellement infiltré par des réseaux terroristes, au moment où en France le provisoire s’éternise et où dans la Jungle de Calais vivent des personnes qui voudraient travailler et ont plein de projets, nous avons décidé de donner la parole à ceux qu’on appelle des réfugiés, des migrants, c’est selon.

Nous avons choisis des étudiants,Ninar Omkran qui est syrienne et Ekram Kadéri , afghan. Ils ont été accueillis notamment par Frédéric Salin , qui est aussi avec nous, à l’Ecole Normale Supérieure. Ils vont nous expliquer d’où ils viennent, pourquoi ils sont là, comment ils sont accueillis en France, et comment ils ont décidé, par le savoir, de pouvoir, éventuellement, volontairement, s’intégrer.

Frédéric Salin est étudiant à l'ENS au département de Sciences Sociales. Avec un groupe détudiants et le soutien de l'administration, ils montent le Programme Etudiant Invité, pour en savoir plus, rendez-vous sur le site ► https://peiens.com/

A la fin de cette émission, vous avez pu entendre M.I.A : "Borders".

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.