Nous venons de vivre un début d'année où la commémoration de la tragédie de Charlie Hebdo et de l'Hyper Cacher a envahi nos consciences, nos coeurs en réactivant à nouveau la tragédie de novembre dernier nous laissant dans un sentiment collectif de deuil, de mélancolie, de tristesse, d'interrogations aussi.

La notion même d'avenir serait-elle endommagée? C'est tout juste si nous avons envie de dire "bonne année" tant elle commence mal.

Avons nous besoin de consolation? Sommes-nous rentrés dans un moment de double deuil qui nous ferait perdre l'élan même de l'espérance?

Comment définir notre monde commun?

Quelles sont les conditions pour le conserver et/ou pour le restaurer ?

Les politiques s'en soucient-ils vraiment?

Avec:

FABIENNE BRUGERE : Philosophe. Professeure à l’Université de Paris 8.

Auteure notamment de :

La politique de l’individu. Ed Seuil

Le sexe de la sollicitude. Ed Seuil

L’éthique du care. Ed PUF

MICKAEL FOESSEL , philosophe. Professeur à l’Ecole Polytechnique.

Auteur notamment de :

Le temsp de la consolation. Ed Seuil

La privation de l’intime. Ed Seuil

Après la fin du monde. Critique de la raison apocalyptique. Ed Seuil

Les invités
L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.