Sur quoi repose le pacte de confiance entre gouvernés et gouvernants? En qui avons-nous vraiment confiance? Quelle légitimité apporte une élection au fonctionnement de la démocratie?

La république s'autoriserait-elle à accepter à bas bruit de plus en plus de marginalisés sans pouvoir les réinsérer au sein de la communauté?

Qu'attendons-nous vraiment de ce pouvoir politique de plus en plus désacralisé, de plus en plus professionnalisé en ces temps sombres horizons et de défiance.

Quelle différence entre Etre électeur, citoyen, individu?

Au delà des résultats des régionales, que veut dire voter? Et ne pas voter?

Assistons-nous à un désenchantement continu de notre démocratie?

Et dans ce cas, pouvons-nous y remédier? Vivons-nous la fin d'un cycle?

Les invités
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.