La lumière émanant de veilles lampes rouillées nous mène vers la piste installée sous un petit chapiteau. Le vieux parquet craque sous nos pas. La lampe vacille au rythme de l'accordéon tandis que le tourne-disque grince. Le temps coule, sereinement. Ce spectacle nostalgique, intimiste et contemporain constitue la première partie de la trilogie du jongleur-manipulateur Jani Nuutinen. Le travail subtil de l'artiste dépasse les frontières de la virtuosité traditionnelle. Il utilise des objets de sa propre fabrication. Le public ne sait pas à quoi s'attendre mais s'aventure sans crainte dans l'univers de l'artiste. La scène en bois le rapproche du public. " Un cirque tout juste " rappelle l'ambiance intimiste des feux de camp.

« Un cirque tout juste» est en ce moment jusqu’au 16 octobre au théâtre de la Commune à Aubervilliers, dans le cadre des Rencontres Ici et là, puis il sera à Roubaix, Capdenac, St-Nazaire …

Jani Nuutinen
Jani Nuutinen © Philippe Cibille / Philippe Cibille

__

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.