" ... Un théâtre totalement inclassable qui fascine autant les enfants que les adultes

Ilka Schönbein est une artiste d’origine allemande qui est une sorte de phénomène, elle est à la fois marionnettiste, danseuse, contorsionniste et conteuse. C’est dans la rue qu’elle a forgé son art expressif, un art qui passe par les métamorphoses de son corps filiforme et élastique. En utilisant une technique qu’elle appelle la technique du masque du corps, elle trouble au cours de ses spectacles notre perception rationnelle de la réalité du monde. Je m’explique. Ilka Schönbein ne possède pas une seule identité corporelle, elle est capable au travers de la manipulation de marionnettes et de masques, fabriqués maison, mais aussi d’attributs d’animaux qu’elle vient poser comme des prothèses sur différentes parties de son corps : fesse, bras, jambes, visage… de devenir une autre, une créature issue des rêves ou des mythes… Même si elle aime montrer ses trucs, préparer ses accessoires, les poser sur son corps en changeant de position, elle vient toujours nous surprendre en révélant des images d’elle-même insoupçonnables. Par sa capacité à explorer la diversité des représentations corporelles mi-humaines, mi-bestiales, elle met à mal tous les stéréotypes sur ce qu’est la beauté ou la laideur puisqu’elle est tout à la fois, dans une recherche permanente d’images enfouies d’elle-même. Pour les enfants, qui sont en pleine construction de leur identité, cette artiste vient poser avec intensité des questions très profondes sur le mystère de ce qu’on est, ou de ce qu’on peut renvoyer à l’autre ..."

Dominique Duthuit

La vieille et la bête
La vieille et la bête © Radio France / Moronao

On peut voir « La vieille et la bête » àla Comédiede Béthune du 22 au 29 novembre, à St Barthélémy d’Anjou, à Rennes en novembre et en décembre

L'équipe

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.