Retour à la nature aujourd’hui avec « Le jardin sous la lune », un spectacle pour les tout-petits et pour les adultes qui les accompagnent.

Ce spectacle se déroule à l’intérieur d’une tente, où il fait sombre, frais, on est assis sur des petits bancs, face à un paysage qui contient à lui tout seul les cinq éléments fondateurs du monde: le bois, le feu, la terre, le métal et l'eau. Dans ce jardin miniature et rêvé, on est confronté à la création, toutes les créations, celles des hommes qui ont fabriqué le poêle pour se chauffer, la pendule pour organiser leurs journées, les ustensiles de cuisine pour se nourrir, et les créations de la nature. Il y a des sculptures végétales qui pendent au dessus de nos têtes, des fleurs séchées, des rondins de bois.

Le Jardin sous la pluie
Le Jardin sous la pluie © Mustapha Azeroual -Cie Praxinoscope

Vincent Vergone , metteur en scène, sculpteur et créateur d’images, nous invite dans un petit coin de paradis qui efface toutes les frontières. On est hier et aujourd’hui, ici et ailleurs, dans une nature commune qui réunirait tous les peuples. Avec une musicienne, ils se promènent dans ce territoire à la fois familier et mystérieux, en s’amusant comme des enfants pour profiter de la richesse insoupçonnée de tout ce qui les entoure. Au fil de leur exploration, ils réveillent des odeurs de terre, de fleurs, de feuilles, ils émettent quantité de sons, très doux, ils font jaillir de l’ombre des images de toute beauté, projetées par huit lanternes magiques, ils font naître un enfant, marionnette fragile, enfant sauvage qui semble ne pas connaître les codes du monde civilisé. Et le tout se termine dans les reflets multicolores d’une brume mouillé qui sent la fleur d’oranger..

Quatre poèmes courts de Marcelle Delpastre, poète paysanne qui a écrit en français et en occitan. Ce spectacle réunit un peu toutes les disciplines artistiques : il y a de la sculpture, de la marionnette, de la musique, du cinéma, de la poésie, sans que ce soit difficile d’accès. Il faut voir l’attention des tout-petits, leur émerveillement. Depuis plusieurs années, Vincent Vergone est un artiste qui milite pour que les arts dits savants ne soient pas dissociés de la culture populaire dont nous sommes tous pétris. Dans ses spectacles, ils récupèrent les vieux objets pour qu’ils se mêlent avec cohérence et respect avec ce que la nature organique et végétale nous apporte.

C’est surtout un spectacle qui sensibilise à la beauté du monde et son intérêt est d’être créé en lien avec des crèches où Vincent Vergone vient semer un peu de désordre et de vie. Bêcher la terre avec les enfants, élever des vers de terre, travailler avec des jardiniers, des cuisiniers ou les parents qui amènent leur propre savoir-faire, il amène la surprise, le mélange et le goût de jardiner ensemble notre planète.

Par Dominique Duthuit en partenariat avec[ la Ligue de l'enseignement ](../../../la%20Ligue%20de%20l%27enseignement%20 "la br /

Ligue de l'enseignement ")

logo Ligue de l'enseignement
logo Ligue de l'enseignement © radio-france

Tous les renseignements sur le site de la compagnie Praxinoscope >

Prochaines représentations :

  • du 20 au 23 juin à la Salle du jardin planétaire, 42 rue de Ris à Viry-Chatillon

  • du 2 au 13 octobre au Théâtre Dunois, 7 Rue Louise Weiss 75013 Pariswww.theatredunois .org,

Toutes les dates de tournée >

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.