31 mars 1918

Paris est bombardé par l'armée Allemande à l'aide d'une arme révolutionnaire, un canon longue portée stationné à Compiègne. Un obus tombe et fait un mort dans un square parisien. L'histoire commence alors 24 heures plus tôt. Un jeune soldat en permission, une institutrice, un imprimeur, un député et son frère comédien, un général à la retraite et un journaliste militaire se retrouvent impliqués dans une machination dont la chute de l'obus ne fera que précipiter le dénouement et l'éclatement de l'obus certes, mais aussi de la vérité.

Un long destin de sang de Laurent-Frédéric Bollée et Fabien Bebouel
Un long destin de sang de Laurent-Frédéric Bollée et Fabien Bebouel © Radio France
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.