Une jeune pousse a conçu un prototype de pot de fleur intelligent et connecté

Et si pendant notre absence, les plantes d'intérieur se débrouillaient toutes seules ?

Gaia..est un pot de fleur intelligent...il est muni de capteurs pour connaître les besoins de la plante en eau, en engrais, lumière et température.

et surtout il se déplace tout seul car il est monté sur une roue.

Si la plante a besoin de soleil elle se dirige vers la fenêtre en contournant les obstacles. Si elle a soif elle s'arrose grâce à un réservoir intégré . Si elle a besoin d'engrais elle vous envoie un texto.

Et quand il pleut dehors elle demande même à sortir .Mais vous pouvez la programmer pour qu'elle vous laisse dormir la nuit.

Jardinage 2.0 pour technophiles

Ce cyborg végétal est encore à l'état de prototype son créateur Matthias Schmitt espère le commercialiser dans les 300 euros.

Il s'adresse avant tout aux "geeks", les technophiles.

Mais il cible aussi les entreprises qui louent des flottes de plantes pour agrémenter leurs bureaux.

La jeune pousse pense qu'il y a aussi des débouchés dans l'agriculture urbaine, la mode des potagers un peu partout en ville. Elle imagine par exemple des plants de tomates au pied des tours du quartier d'affaire de la Défense, des plants qui pourraient se mettre à l'ombre tout seuls quand le soleil tape trop fort.

Robot des villes

Gaïa n'est pas un robot des champs comme son lointain cousin Oz, un robot qui bine, désherbe et tracte dans les parcelles agricoles. Il n'y a pas grand intérêt à avoir des plantes qui se déplacent toutes seules en fonction du soleil. Les tournesols font ça tout seuls très bien, en revanche l'usage des capteurs se développe en agriculture.

ils permettent d'améliorer la gestion de l'eau dans les pays qui en manquent où de la lumière comme dans les pays nordiques.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.