Ecrevisse de Louisiane
Ecrevisse de Louisiane © Alionka Boiche /

Les grenouilles commencent à traverser les routes, obstacles meurtriers entre leur lieu d'hivernage et la mare où elles doivent se reproduire. La campagne Fréquence grenouille invite les humains à les aider à traverser. Mais la voiture n'est pas leur seul ennemi.

C’est un ogre. L’écrevisse de Louisiane. Cette espèce importée dans les années 1970 prolifère en France.

Elle mange tout ce qui passe. Sa technique : la chasse à l’affût. L’arrière-train caché dans son terrier, elle attend et saute sur tout ce qui nage. Les amphibiens comme les grenouilles, Elle ne déteste pas les poissons. Elle mange les larves de libellules, les œufs des crapauds et autres salamandres. Elle déguste les herbiers et fouille les sédiments, ce qui provoque une turbidité de l’eau. Les rayons du soleil ne peuvent plus éclairer les végétaux aquatiques : ils meurent.

Sans compter les dégâts sur les berges. Le terrier de l’écrevisse de Louisiane peut atteindre deux mètres de profondeurs. Les bords de rivière et de plan d’eau, les digues s’affaissent.

Enfin, comme les crabes, elle respire dans l’eau mais elle est aussi capable de capter l’oxygène de l’air. Elle peut marcher trois kilomètres par jour sur la terre ferme pour aller coloniser d’autres milieux.

Les gestionnaires de l’étang de Chourroumillas, au Pays Basque, ont déclaré la guerre à l’écrevisse de Louisiane. Ils la piègent en l’attirant dans des nasses. C’est une cage dans laquelle elles peuvent entrer, attirées pas un appât, et dont elles ne peuvent plus ressortir. L’appât est étonnant : des croquettes pour chien. Elles adorent ça.

En 2011, ils en ont capturé 15 000. On peut compter jusqu’à deux tonnes d’écrevisses à l’hectare. Le poids moyen de la bestiole est de 50 grammes… vous imaginez l’invasion !

Mais pourquoi avoir importé ce crustacé en France ?

Pour remplacer nos écrevisses autochtones. Il en existerait encore trois espèces. Mais pour les trouver, bon courage. Elles ont été décimées par la destruction de leur milieu et la pollution des cours d’eau. Rejets d’eaux, dites urbaines, polluées – pour faire simple c’est quand vous tirez la chasse – ruissellement de pesticides et d’engrais épandus sur les terres agricoles.

Elles se sont réfugiées sur les points hauts, on peut encore en trouver en montagne.

Pour remplir ce vide provoqué par les activités humaines, on a importé l’écrevisse de Louisiane. On n’est pas les seuls : aujourd’hui elle est présente partout dans le monde.

Et maintenant LA question : est-ce que c’est bon ? Oui à condition de la purger, de la faire vivre quelques jours dans de l’eau claire, sinon même cuisinée dans un trois étoiles, elle a un goût de vase.

L'équipe

Mots-clés:
Nous contacter
  • ICAgICAgICAgICAgPHN2ZyBjbGFzcz0iaWNvbiI+CiAgPHVzZSB4bWxuczp4bGluaz0iaHR0cDovL3d3dy53My5vcmcvMTk5OS94bGluayIgeGxpbms6aHJlZj0iI2ljb25fY29udGFjdCI+PC91c2U+Cjwvc3ZnPiAgICAgICAgICAgIENvbnRhY3QKICAgICAgICA=