ce moustique pique un bras
ce moustique pique un bras © Jiel Beaumadier

En ce début d’année je fais un vœux…

C’est une prière à l'hiver :

Dis quand reviendras tu

Au moins le sais tu ?

Non le hérisson est sorti hier

Il est sorti de sa tanière

Pour lui dormir c’était du temps perdu

Qui ne se rattrape guère Le hérisson sorti de son hibernation c'est un signe de dérèglement climatique mais contrairement à ce que les humains pensent la nature est intelligente.

Mon ami hérisson va s’alimenter dans l’assiette des chats et ira se recoucher quand le froid sera là. A condition que l'on ne saccage pas son nid : c'est souvent au fond d'un tas de bois à brûler et merci de ne pas y mettre le feu. La nature sait s'adapter et ce n'est pas forcément bon signe pour nous. Les moustiques sont encore vivaces et piquent. Les adultes ont été réveillés par les températures clémentes.

« Ce n’est pas rare » remarque l’entomologiste François Lasserre. « Les papillons aussi peuvent décoller en plein hiver quand le soleil chauffe. Ils vont s’hydrater et retournent se coucher dans leur cachette ».

On parle du « grand nettoyage de printemps »... mais c'est l'hiver et le froid qui font le ménage. Un temps trop doux prédit des invasions d'insectes au printemps prochain. Et parmi eux les insectes ravageurs de culture. L’homme étant ce qu'il est il va asperger tout ça d'insecticides et nous allons encore polluer les sols et l'eau. Alors que les insectes prédateurs de ces insectes indésirables vont s’éveiller en même temps. Ils devraient faire bombance et participer à l’équilibre. Mais ils vont eux aussi mourir sous l’effet des pesticides qui ne sont pas sélectifs. Des rosiers en fleurs le 4 janvier. Un bonheur pour les yeux direz vous ? Une inquiétude pour le jardinier. Les plantes ont besoin de ce repos. Avez vous vu les bourgeons sur les arbres ? Bon ça ce n'est pas forcément très grave sauf pour les arbres fruitiers qui ont besoins d'un coup de gel pour fructifier, à condition que ce soit avant l'éclosion des fleurs parce que si le gel les grille c'est cuit. il n'y aura pas de fruits .

Alors je ne suis pas une grenouille... je ne sais pas prédire le temps qu'il fera dans les prochains mois. Mais je connais cette histoire qui parodie l'attitude de l'humanité : plongez une grenouille dans une casserole d'eau fraîche, portez à ébullition. Elle restera à l'intérieur comme si elle ne se rendait pas compte du danger à venir et mourra ébouillantée. Elle est idiote direz vous ? Et nous ? Nous sommes des milliards de grenouilles dans la casserole - notre casserole c'est la terre - et nous regardons la température s'échauffer sans y faire grand chose. Alors pourra-t- on y faire quelque chose ? Selon l’IFOP : « 86% des Français estiment devoir modifier leur mode de vie, pour s’adapter aux changements climatiques ». Voilà c’est mon vœu pour 2016.

PS le hérisson est reprti se coucher et les moustiques n'ont plus piqué

L'équipe

Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.