Le ciel a bien pleuré depuis quelques jours mais les lacs réservoirs de la Seine sont en déficit.

Le lac du Der
Le lac du Der © Seine grands lacs

Ils sont 4 et leur mission est de protéger l’ile de France et Paris des inondations. Ils stockent l’eau quand les pluies sont abondantes. Ils soutiennent l’étiage des lacs et des rivières en été en cas de sécheresse. Ils restituent l’eau et permettent de leur assurer un débit correct. C’était le cas l’été dernier ils ont abreuvé la Seine en lui apportant 70% de son débit. Il s’agit de protéger la vie aquatique, dont les poissons, de rafraichir la centrale nucléaire de Nogent sur Seine, et d’assurer aussi l’approvisionnement en eau du robinet.

Il a plu ces derniers jours.

Mais ça tombe sur un sol sec. Commente le président de l’Etablissement Seine Grands lacs qui gère les barrages réservoirs. Frédéric Molossi nous souhaite beaucoup de pluie dans les semaines qui viennent. Car les réserves actuelles ne représentent que 28% de la capacité des lacs réservoirs à stocker de l’eau. Ils ont soif.

Si on a un peu de mémoire on se souvient que l’an passé le printemps était tellement tombé à l’eau que L’ile de France a été inondée. Pourtant au début janvier 2016 les lacs étaient en déficit comme aujourd’hui. Donc cette année de la pluie oui mais pas trop. S’il cela plait à Marie Pierre Planchon notre Madame Météo.

Météo France confirme le déficit pluviométrique depuis décembre.

Sur la région des grands lacs de Seine, comme sur la France sauf la Corse, c’est sec. Décembre 80% de manque de pluie. Janvier l’anti cyclone qui nous a fait grelotter a bloqué les perturbations. IL faisait froid mais sec.

Déficit pluviométrique et excédent de soleil. Les lacs de Seine sont loin d’être remplis.

Ils seraient donc capables d’avaler des trombes d’eau si le printemps est aussi pluvieux que l’an passé. Sinon ils auront du mal à soutenir le débit des cours d’eau cet été.

Et puisque nous avons essuyé trois tempêtes en trois jours j’en profite pour vous conseiller le site de Météo France dédié à ces phénomènes extrêmes.

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.