Les "Nuits de la chouette" débutent mercredi 8 mars.

Les Nuits de la chouette veulent sensibiliser la population à la cause de ces oiseaux
Les Nuits de la chouette veulent sensibiliser la population à la cause de ces oiseaux © AFP / Yasser Al-Zayyat

C’est le début des Nuits de la chouette, avec une première opération de sensibilisation mercredi soir 8 mars, dans les gorges du Gardon.

Il est plus facile de les entendre que de les voir, ça tient à leur discrétion pas à leur taille. Dans les Gorges, la plus petite espèce est le hibou petit duc. Il n’est pas beaucoup plus haut que cette petite bouteille d’eau.

Le plus grand c’est le grand-duc d’Europe : 70 centimètres quand il est posé mais… une fois en vol, un mètre quatre-vingt d’envergure d’aile.

Et celle que l’on entend le plus : la chouette chevêche. C’est le début de la saison des amours, donc ça chante.

"Dans les gorges on compte 6 espèces de rapaces nocturnes sur les neufs qui vivent en France", raconte Alice Pertuise, l'animatrice dans les gorges du Gardon. Et c’est elle qui vous accueillera demain soir au Pont du Gard pour la nuit de la chouette.

Opération de sensibilisation

Il est loin, le temps où l’on clouait les Dames Blanches sur les portes des granges pour écarter le mauvais sort. "La dame blanche porte son cœur sur la figure" disait Georges Brassens. Cette face immaculée est prodigieuse.

Aujourd’hui, on ne tue plus directement. Mais les rapaces nocturnes sont toujours victimes des hommes : les produits phyto-sanitaires qui empoisonnent leurs proies, essentiellement des rongeurs, les chouettes et hiboux mangent des repas farcis aux pesticides et ça les tue. Ils ont besoin de cavités pour se loger : on ferme les clochers avec des grillages, on bouche les trous des vieux bâtiments, on abat les vieux arbres creux.

Les rapaces nocturnes sont aussi tués par la circulation routière : par les collisions avec les voitures. Et par les lignes électriques : choc ou électrocution.

Les chouettes et hibous pourtant utiles aux hommes

Ce sont des auxiliaires de culture, les amis des agriculteurs et des jardiniers. Ils leur donnent un sacré coup de bec / coup de main, en chassant les rongeurs, même des renards pour les plus gros rapaces et les insectes selon les espèces. Services gratuits ! Profitons-en !

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.