Le leader des shampoings en flacon lance aujourd’hui un emballage en plastique de plage.

Récupérer le plastique des plages, et le transformer en partie en bouteilles de shampoing
Récupérer le plastique des plages, et le transformer en partie en bouteilles de shampoing © Getty / Enrique Algarra

Le gisement c’est malheureusement une mine d’or : tous ces déchets plastiques qui polluent les plages. Evidemment il faut les ramasser. Rien de mécanique dans l’histoire. Il faut des bras.

Mille bénévoles membres d’associations écolo ont dit oui. Ils ramassent depuis des années déjà. Cette fois ci ils savent qu’une partie des déchets sera recyclée.

Les bouteilles sont triées pour écarter le plastique qui ne convient pas au recyclage puis nettoyées, pour enlever les algues ou autres éléments naturels qui auraient eu l’idée de se coller dessus. Elles sont broyées. Le tout se transforme en petites pastilles qui sont livrées au fabricant.

Et elles entrent dans la composition de nouveaux flacons. A hauteur de 25% dans les bouteilles, mélangées au plastique vierge.

On ne peut pas aller au-delà raconte la responsable du développent durable de Procter et Gamble, Virginie Helias. Sinon il y aurait des problèmes d’étanchéité et de résistance.

Cette bouteille de shampoing ne sera pas anonyme sur les rayons. Couleur gris foncé, un logo qui représente des morceaux de plastique, et un message : « fabriqué à partir de plastique de plage ».

Ça va faire fuir le client !

Le shampoing n’est pas vendu plus cher. Alors que son coût de fabrication est supérieur.

Mais de fait pourquoi s’engager dans cette aventure ? Quand on est un géant des cosmétiques ?

Réponse du géant. Pour que les consommateurs prennent conscience de la pollution, et pour encourager le geste de tri des emballages dans la salle de bain.

Seuls 47% sont mis dans le bac de recyclage. Contre 70% dans la cuisine. Enfin quand le recyclage est organisé. A Paris c’est très compliqué.

Un dernier argument : quand on trouve une bouteille de notre marque sur le sable d’une plage, c’est de la contre publicité.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.