La poubelle, c'est une histoire extraordinaire. Nous sommes en 1186. A Paris comme dans toutes les villes de France, on jette les ordures par les fenêtres. A l'époque les rues sont couvertes de boue. A chaque passage d'une charette, les roues soulèvent une odeur épouvantable. Mais la France est gouvernée par un souverain qui a le nez fin. Philippe Auguste ne supporte plus l'odeur pestinentielle qui flotte dans Paris. Il décide de faire paver les rues. Et de créer des rigoles au milieu pour drainer les déchets.Mais ça ne règle pas le problème !Philippe Auguste ordonne de creuser des "trous punais", des puits dans lesquels on doit jeter les ordures ménagères. Avec des conséquences catastrophiques : la contamination des nappes phréatiques et les désastres sanitaires qui ont émaillé l'histoire moderne.François Premier dont les narines sont également sensibles, décide de distribuer gratuitement des paniers en osier aux parisiens pour récolter les déchets. Mais l'expérience est un échec. Jusqu'à l'arrivée d'Eugène, le Préfet . Le préfet Poubelle . Il a donné son nom à la poubelle et il a inventé le tri sélectif. En 1883, il ordonne aux propriétaires d'immeubles de fournir 3 conteneurs avec couvercle aux locataires. Un pour les déchets putrescibles. L'autre pour les papiers cartons. Le dernier pour le verre et la faïence. Mais très vite les habitants ont tout mélangé. La société de consommation a rapidement saturé nos poubelles. Avec l'apparition des supermarchés, des emballages. Finie la vente au détail. On consomme et on jette... le tout s'amoncelle dans des décharges à ciel ouvert ou est brûlé dans des incinérateurs qui crachent de la dioxine.

Tri sélectif
Tri sélectif © Fotolia
Et voilà 1990, un homme ressucite l'idée du tri sélectif. **Antoine Riboud** vient de racheter Evian. Selon la légende, c'est en voyant une bouteille en plastique flotter sur le lac d'Annecy qu'il décide de relancer le tri sélectif des emballages. Par amour pour le lac mais sans doute aussi par intéret : un déchet d'emballage dans la nature c'est une publicité détestable pour la marque. 1992, c'est la naissance d'[Eco emballage](http://www.ecoemballages.fr/). Une sorte de tire lire. A chaque emballage mis sur le marché, l'industriel paie une cotisation. Cet argent sert à financer le tri et le recyclage des emballages. La gestion n'est pas sans heurts. Avec des placements financiers hasardueux et toxiques qui ont secoué Eco emballage en 2 008, et terni sa réputation. Depuis l'éco organisme jure que la situation est sous contrôle. ### **La minute de la biodiversité** Comment passer l'hiver sans chauffage ?La nature a inventé plusieurs solutions dont l'hibernation. Et ça donne envie de pouvoir dormir comme une marmotte ou un loir. **François Letourneux de l'Union internationale pour la conservation de la nature.**
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.