La lutte contre le réchauffement climatique s’invite dans les tribunaux.

Des Etats sont attaqués devant la justice par des citoyens parce qu’ils ne respectent pas leurs engagements de réduction d’émission de gaz à effet de serre
Des Etats sont attaqués devant la justice par des citoyens parce qu’ils ne respectent pas leurs engagements de réduction d’émission de gaz à effet de serre © Getty / Piotr Jaczewski

Accusés levez-vous ! Les accusés ce sont des Etats attaqués devant la justice par des citoyens parce qu’ils ne respectent pas leurs engagements de réduction d’émission de gaz à effet de serre. En France une association baptisée « Notre affaire à tous » veut faire inscrire la lutte contre le changement climatique dans la chartre de l’environnement qui est adossée à la constitution française.

Pour Marie Toussaint sa présidente, les écocides, les crimes contre l’écologie, doivent être punis. L’association compte porter plainte devant le tribunal administratif.

L’idée a fait des petits dans le monde

Le plus spectaculaire c’est l’affaire de la plainte contre le gouvernement néerlandais. Une ONG a attaqué en 2015. Elle a eu gain cause mais l’Etat a fait appel.

Les ONG norvégiennes ont également porté plainte pour faire annuler un permis d’exploitation pétrolière, sans obtenir satisfaction.

On compte aujourd’hui 11 recours sur la planète. Je ne vais pas vous en infliger la liste. Mais quand on y lit le Pakistan et le Nigéria, c’est surprenant.

Quels sont les arguments ?

Que l’Etat respecte ses engagements de réduction de gaz à effet de serre.

Les Inuits ont signé une pétition envoyée à la commission inter américaine des droits de l’homme.

Ils vivent sur un territoire qui fond. Il y a aussi ceux qui vont couler : les petits Etats Iles. Leurs terres effleurent à quelques centimètres au-dessus de la mer. Ils ont demandé à l’Australie et la Nouvelle Zélande de leur accorder le statut de réfugiés climatiques. En vain. Quand on voit les guerres et les bombes qui tombent à droite à gauche sur la terre on imagine que ce n’est pas dans les priorités des Etats et de l’ONU de régler ce genre de problèmes. Les gaz à effet de serre dont nous sommes responsables ont inventé la bombe qui fait fondre les glaces et submerge les atolls.

Hélène Chevallier reviendra ce soir à 19h sur le thème du réchauffement climatique.

La lutte contre le réchauffement climatique s’invite dans les tribunaux.

Accusés levez-vous ! Les accusés ce sont des Etats attaqués devant la justice par des citoyens parce qu’ils ne respectent pas leurs engagements de réduction d’émission de gaz à effet de serre. En France une association baptisée « Notre affaire à tous » veut faire inscrire la lutte contre le changement climatique dans la chartre de l’environnement qui est adossée à la constitution française.

Pour Marie Toussaint sa présidente, les écocides, les crimes contre l’écologie, doivent être punis. L’association compte porter plainte devant le tribunal administratif.

L’idée a fait des petits dans le monde

Le plus spectaculaire c’est l’affaire de la plainte contre le gouvernement néerlandais. Une ONG a attaqué en 2015. Elle a eu gain cause mais l’Etat a fait appel.

Les ONG norvégiennes ont également porté plainte pour faire annuler un permis d’exploitation pétrolière, sans obtenir satisfaction.

On compte aujourd’hui 11 recours sur la planète. Je ne vais pas vous en infliger la liste. Mais quand on y lit le Pakistan et le Nigéria, c’est surprenant.

Quels sont les arguments ?

Que l’Etat respecte ses engagements de réduction de gaz à effet de serre.

Les Inuits ont signé une pétition envoyée à la commission inter américaine des droits de l’homme.

Ils vivent sur un territoire qui fond. Il y a aussi ceux qui vont couler : les petits Etats Iles. Leurs terres effleurent à quelques centimètres au-dessus de la mer. Ils ont demandé à l’Australie et la Nouvelle Zélande de leur accorder le statut de réfugiés climatiques. En vain. Quand on voit les guerres et les bombes qui tombent à droite à gauche sur la terre on imagine que ce n’est pas dans les priorités des Etats et de l’ONU de régler ce genre de problèmes. Les gaz à effet de serre dont nous sommes responsables ont inventé la bombe qui fait fondre les glaces et submerge les atolls.

Hélène Chevallier reviendra ce soir à 19h sur le thème du réchauffement climatique.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.