La cour des comptes s'est penchée sur ce système mis en place depuis 2006.

Certiticat d'énergie
Certiticat d'énergie © ADEME

Les certificats sont nés d’une obligation faite aux vendeurs d'énergie d'inciter leurs clients à investir dans la lutte anti gaspi. Que ce soit les ménages, les collectivités territoriales ou les industries.

L'incitation se concrétise par un chèque qui allège la facture de leurs travaux. La prime peut représenter jusqu'à 20% du montant de leur investissement.

Depuis la mise en place du dispositif la France aurait ainsi économisé près de 80 Terra wattheures, l'équivalent de la consommation annuelle de 6 millions de logements.

Et l'intérêt des certificats c'est qu'il ne coute rien à l'Etat. En ces temps de disette budgétaire, c'est un bon outil.

Mais 40% de français ne savent pas à quoi ils ont droit d'après une étude du site quelleénergie.fr

L'autre problème relevé par la Cour des Comptes c'est que les certificats n'ont pas permis de lutter contre la précarité énergétique. Quand on a du mal à payer sa facture de chauffage on peut difficilement investir dans l'isolation ou les appareils anti gaspi.

Même si les primes s'ajoutent au crédit d'impôts, à la TVA à taux réduit et aux subventions de l'Agence nationale pour l'amélioration de l'habitat.

Jusqu’à maintenant les certificats ont bénéficié au pour 90% et essentiellement le résidentiel. L'industrie les a très peu sollicités. Quant au secteur des transports il ne représente que 1% des certificats délivrés.

La minute de la biodiversité

Et une plaidoirie pour la cohabitation entre le loup et l'homme.

Le loup est revenu naturellement d'Italie en France il y a une vingtaine d'années. Il a d'abord colonisé le Mercantour, il est aujourd'hui dans le massif central, dans les Pyrénées. Il est à 2 heures de Paris en Champagne Ardennes.

La cohabitation n'est pas impossible d'après François Letourneux de l'Union Internationale pour la Conservation de la Nature.

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.