EASING Bonjour à tous, diminuer notre facture d’électricité sans retourner à la bougie, c’est possible. Nathalie Fontrel, les résultats d’une étude du CNRS sont édifiantes : quand on sait précisément ce que l’on consomme en électricité, on économise. Eric a eu une révélation : sa télévision lui coûte plus cher quand il ne la regarde pas : oui parce qu’il ne l’éteint pas mais la met en veille. Et la veille c’est énergivore. Ils sont une soixantaine de ménages à avoir participer à cette expérience. Nous sommes à Biotte dans les Alpes maritimes. Les chercheurs du CNRS ont utilisé un compteur intelligent inventé par une start up Ubinode. Les habitants pouvaient suivre leur consommation en temps réel sur leur ordinateur. Ils pouvaient même identifier les appareils qui dévoraient le plus d’électricité. Et ils ont changé de comportement ? Oui. Et économisé Jusqu’à 23% de leurs dépenses. Et sans pour autant retourner à la bougie. Le problème raconte Nathalie Lazaric qui a mené l’étude, c’est que la facture d’EDF est trop souvent envoyée sur une estimation de votre consommation.On regarde les kilos watt heure dépensés les mois précédents et on imagine que vous avez ingurgité la même quantité d’électricité. Donc si vous avez économisé vous ne constatez aucune baisse sur votre facture. Et puis un jour, une fois par an, le compteur est relevé, EDF s’aperçoit du trop perçu, et rectifie le prélèvement. Si vous avez fait des efforts pour chasser le gaspi vous n’en voyez pas tout de suite les conséquences. EDF promet que ce sera différent avec le Lynky, compteur dit intelligent. Non. Revenons à cette étude qui prouve que nous pouvons tous consommer moins ! Ce qui est intéressant, c’est que les ménages ont renoncé à renouveler leurs équipements électriques et électroniques. Ils pensaient le faire au départ pour acheter des appareils plus sobres en énergie. Ils se sont rendus compte qu’un simple changement de comportement pouvait générer de grosses économies. Ce qui est intéressant c’est que 6 mois après la fin de l’expérience ils ont continué à économiser. Puis les gains s’estompent. Ils n’avaient plus cette information essentielle : combien je consomme ? Et enfin, ils ont agit par intérêt financier.Seuls 5% d’entre eux ajoutent que leur objectif était aussi de réduire leur empreinte carbone : leur impact sur la planète.Mais après tout quand économie rime avec écologie, c’est efficace. 㨀≻慭敫맨ℶ蛵6㣸ສ䖘໮潦彲獵牥㨢牴敵ⱽ搢睯汮慯≤笺搢物捥潴祲畟杰慲敤㨢牴敵ⱽ攢瑸湥楳湯≳笺愢敬瑲≳笺椢楮楴污穩摥㨢牴敵ⱽ愢瑵畯摰瑡≥笺氢獡彴档捥≫∺㌱〱㠴㈲㈸㜲㐶㔲∳∬敮瑸损敨正㨢ㄢㄳ㜰ㄴㄵ㌷㜱㠲㐶索∬档潲敭畟汲潟敶牲摩獥㨢≻潢歯慭歲≳嬺≻捡楴敶㨢牴敵∬湥牴≹∺档潲敭攭瑸湥楳湯⼺支浥杣此湦桤歡武潮灭杫潧扭

Les résultats d’une étude du CNRS sont édifiants : quand on sait précisément ce que l’on consomme en électricité, on économise . Éric a eu une révélation : sa télévision lui coûte plus cher quand il ne la regarde pas : oui parce qu’il ne l’éteint pas mais la met en veille. Et la veille c’est énergivore.

Ils sont une soixantaine de ménages à avoir participé à cette expérience. Nous sommes à Biotte dans les Alpes-Maritimes. Les chercheurs du CNRS ont utilisé un compteur intelligent inventé par la start up Ubinode. Les habitants pouvaient suivre leur consommation en temps réel sur leur ordinateur. Ils pouvaient même identifier les appareils qui dévoraient le plus d’électricité. Et ils ont changé de comportement ? Oui. Et économisé jusqu’à 23% de leurs dépenses. Et sans pour autant retourner à la bougie. Le problème, raconte Nathalie Lazaric qui a mené l’étude, c’est que la facture d’EDF est trop souvent envoyée sur une estimation de votre consommation.On regarde les kilowatts heure dépensés les mois précédents et on imagine que vous avez ingurgité la même quantité d’électricité. Donc si vous avez économisé vous ne constatez aucune baisse sur votre facture. Et puis un jour, une fois par an, le compteur est relevé, EDF s’aperçoit du trop perçu, et rectifie le prélèvement. Si vous avez fait des efforts pour chasser le gaspi vous n’en voyez pas tout de suite les conséquences. EDF promet que ce sera différent avec le Lynky, compteur dit intelligent. Non. Revenons à cette étude qui prouve que nous pouvons tous consommer moins ! Ce qui est intéressant, c’est que les ménages ont renoncé à renouveler leurs équipements électriques et électroniques. Ils pensaient le faire au départ pour acheter des appareils plus sobres en énergie. Ils se sont rendus compte qu’un simple changement de comportement pouvait générer de grosses économies. Ce qui est intéressant c’est que six mois après la fin de l’expérience, ils ont continué à économiser. Puis les gains s’estompent. Ils n’avaient plus cette information essentielle : combien je consomme ? Et enfin, ils ont agit par intérêt financier. Seuls 5% d’entre eux ajoutent que leur objectif était aussi de réduire leur empreinte carbone : leur impact sur la planète. Mais après tout, quand économie rime avec écologie, c’est efficace.

Fiat Lux
Fiat Lux © corbis
L'équipe
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.